Hervé Loiseau

Retour

Que des chats

Ma grand-mère a eu des chats toute sa vie. Elle m’a toujours dit : ce n’est pas toi qui choisit le chat, c’est le chat qui te choisit. Que ce soit son regard, ses poses ou ses mouvements, le chat propose toujours à qui sait le regarder des émotions surprenantes qui font appel à des sentiments divers comme l’amour, la violence, la cruauté, la douceur, l’apaisement, l’excitation…Il accompagne l’homme depuis toujours semble-t-il, adulé chez les Egyptiens, détesté au Moyen-Age, on lui fait porter porter... Ma grand-mère a eu des chats toute sa vie. Elle m’a toujours dit : ce n’est pas toi qui choisit le chat,
c’est le chat qui te choisit.
Que ce soit son regard, ses poses ou ses mouvements, le chat propose toujours à qui sait le
regarder des émotions surprenantes qui font appel à des sentiments divers comme l’amour, la violence,
la cruauté, la douceur, l’apaisement, l’excitation…Il accompagne l’homme depuis toujours semble-t-il,
adulé chez les Egyptiens, détesté au Moyen-Age, on lui fait porter porter nos joies, nos peines mais une
chose est sûre : il est toujours là et le sera toujours.
Comment dessiner un chat, l’essence d’un chat ?
Le chat, c’est l’anti ligne droite : ce sont les courbes.
Le travail réalisé ici est la synthèse d’un travail de plusieurs années pour tenter de retrouver des
choses simples, ce qui est évidemment compliqué : une peinture en aplat et en 4 couleurs. Mais le
simple des uns n’est pas forcément le simple des autres et je me rends compte que chacun voit ce qu’il
veut dans ces toiles.
C’est absolument fascinant et passionnant car si vous voyez tout de suite, votre voisin, lui, va voir
totalement autre chose (ou vice et versa) et ce en fonction de votre imagination, votre état moral
(l’émotion qui est la votre à un moment T), de la lumière proposée (lumière du jour, de nuit ou électrique)
et la possibilité qui est la votre à changer votre regard. Le sourire qui se dessine quand ils voient est ma
plus grande récompense
Les jeunes enfants, eux, voient parfaitement et instantanément.
Finalement, tout est là : retrouver son regard d’enfant, l’émerveillement, un regard global.


Créé avec Artmajeur